En pratique - Le Val'heureux - ASBL- comment utiliser les billets

En pratique

Comment les citoyens peuvent utiliser les Val’heureux?

Le Val’heureux est un bon de soutien à l’économie locale pour les bassins de vie de la région liégeoise. Il est partagé par un réseau limité d’utilisateurs. La parité entre l’euro et le Val’heureux est fixe : 1 Val’heureux = 1 euro. Le Val’heureux se présente sous la forme de bons sécurisés imprimés sur papier. Il y a six coupures de billets, respectivement d’une valeur de 0 (zéro), 0,5 (un demi), 1 (un), 5 (cinq), 10 (dix) et 20 (vingt) Val’heureux.

C’est la graphiste Colienne Roberti qui a créés le design de ces billets. Les promoteurs du Val’heureux n’ont rien prévu pour l’utilisation de la coupure de zéro Val’heureux. En effet, ils ont fait le pari de l’imagination ainsi que l’ingéniosité de leurs concitoyen·ne·s pour en faire bon usage.

Chaque coupure est liée à un thème :

  • le lien social pour le billet de zéro ;
  • l’environnement pour le billet d’un demi ;
  • la culture pour le billet de un ;
  • la souveraineté alimentaire pour le billet de cinq ;
  • la liberté et la démocratie pour le billet de dix ;
  • la solidarité pour le billet de vingt.

Chaque coupure possède un recto unique et un verso qui, lui, est spécifique à chaque région (Liège, Huy-Hesbaye-Condroz, Verviers, Ourthe-Amblève et Pays de Herve). Ces versos reprennent un paysage, un monument ou un symbole local. Il y a donc trente billets différents (6 coupures, chacune avec 5 faces régionales différentes), dont la cohérence est assurée par une même charte graphique et qui peuvent circuler indifféremment partout où le Val’heureux est accepté.

Où dépenser les billets ?

Ils peuvent être dépensés chez tous les prestataires partenaires. En effet, ceux-ci figurent dans l’annuaire du Val’heureux publié notamment sur son site web et durant les événements partenaires, Il peut être utilisé en lieu et place des tickets.

Lors d’un paiement en Val’heureux, la monnaie est rendue préférentiellement en Val’heureux. Pour la petite monnaie (cents) ou lorsque les coupures nécessaires ne sont pas disponibles, le change est rendu en euros.

Lorsqu’il compte sa caisse en fin de journée, le prestataire partenaire comptabilise les euros et les Val’heureux. La seule différence est donc leur intégration dans leur chiffre d’affaires.

Val’heureux électronique

Le Val’heureux existe sous deux formes, une version papier et une version électronique permettant des paiements via une application sur smartphone.

Pour connaître les partenaires acceptant ce système de paiement, la procédure pour s’inscrire, charger son compte et utiliser le Val’heureux électronique, rendez-vous sur la page dédiée !